Le parc


 

      Longtemps laissé à l'abandon, le parc fait depuis une vingtaine d'années l'objet d'une attention croissante. 

 

 

En 2010, le propriétaire Arnaud Postansque  a notamment remporté le 1er prix régional du patrimoine pour la catégorie « parcs et jardins », récompensant la qualité des travaux de sauvegarde et de mise en valeur réalisés. 

 

En 2011, une étude historique et paysagère du parc du château a été entreprise par Christelle Stahl et Marie-Caroline Thuillier, dans le cadre du Master "Jardins historiques, patrimoine et paysage" de l'Ecole d'architecture de Versailles. Ce travail a premis de reconstituer les grandes lignes de l'histoire du parc, brièvement retracées ci-dessous.

 

Entre-Deux-Monts est membre de l'Association des Parcs et Jardins de Bourgogne 

Un peu d'histoire...

- Le XVIIe siècle -

 

Le premier aménagement du jardin dont nous avons connaissance remonte au XVIIe siècle.

Il est établi à partir d'un plan du domaine d’Entre-deux-Monts datant du 15 septembre 1688 et redécouvert en 2011.

 

 Seigneurie d'Entre-Deux-Monts, François Bruneaux, arpenteur, 15 septembre 1688, archives privées
Seigneurie d'Entre-Deux-Monts, François Bruneaux, arpenteur, 15 septembre 1688, archives privées

Composition du parc à cette époque : 

 

-Parterre régulier de 4 carrés avec bassin central et jet d'eau

-Aqueduc souterrain permettant d'acheminer l'eau

-Verger/Potager

-Basse-cour

-Vivier

- Le XVIIIe siècle -

 

Au XVIIIe siècle, le jardin conserve la même configuration et les mêmes limites qu'au XVIIème siècle.

 

Quleques aménagements sont cependant réalisés.

 

Deux pièces voûtées destinées, entre autres, à conserver les récoltes fruitières sont construites. 



 

- Le XIXe siècle -

 

 Au XIXe siècle, le petit jardin régulier se transforme en parc paysager de 5 hectares. 

Les limites de l'enclos s'agrandissent au sud, avec une grande pelouse centrale et des allées serpentant sous un couvert boisé et à l'est avec un  nouveau potager.
Le bassin du parterre central est déplacé au centre du potager.
Enfin, un nouveau rucher est installé au-dessus du potager dans le denivelé de la pente.
Cadastre napoléonien recoloré, Ferriot, arpenteur, 1 janvier 1829, archives privées
Cadastre napoléonien recoloré, Ferriot, arpenteur, 1 janvier 1829, archives privées


Le parc a conservé jusqu'à aujourd'hui son organisation du XIXe siècle et son tracé invitant à la promenade.